Qu'est-ce que la protection intégrée des cultures et la lutte antiparasitaire intégrée?


Dans Cet Article:

La lutte intégrée contre les ravageurs est encore un concept étranger pour certains propriétaires de jardins, bien que la loi allemande sur la protection des plantes ait été créée en 1986 pour interdire l'utilisation de produits chimiques dans les jardins ayant à l'esprit la protection intégrée des végétaux.
Si tout le monde avait suivi cette recommandation, il ne serait pas nécessaire de le faire aujourd'hui:
Objectifs et destinataires de la lutte antiparasitaire intégrée
La lutte antiparasitaire intégrée, qui inclut la lutte antiparasitaire intégrée, a pour objectif principal de réduire au minimum l’utilisation de pesticides. En 2009, le Parlement européen a appelé le soi-disantLa protection des végétaux directive Les États membres étaient tenus de prendre toutes les mesures nécessaires pour promouvoir une utilisation réduite des pesticides et des méthodes non chimiques.
C’est précisément ce qui figure dans la refonte de la loi allemande sur la protection des plantes (loi sur la protection des cultures) entrée en vigueur le 14.2.2012. Par la suite, les principes de la lutte antiparasitaire intégrée de tous doivent être pris en compte, non seulement par les agriculteurs, mais également par les propriétaires de jardin.
La protection des plantes dans les jardins familiaux et les jardins familiaux se voit attribuer un statut différent de celui de la culture, ce qui se traduit par le fait que les produits phytopharmaceutiques approuvés pour la culture commerciale ne sont généralement plus accessibles aux jardiniers amateurs et jardiniers associés. Il ne peut utiliser que des produits phytopharmaceutiques expressément agréés pour la maison et les jardins familiaux. Pour que le jardinier amateur ne sécurise pas son gagne-pain en cultivant ses produits, il peut donc répondre plus indulgent à une infestation par des organismes nuisibles.
Principes de la lutte antiparasitaire intégrée
En fait, la lutte antiparasitaire intégrée repose sur le jardinage, ce qui était évident avant que les produits chimiques en vrac ne facilitent le travail du jardinier. Jusqu'à ce que cette chimie menace la santé de la population. Maintenant, il essaie d'annuler ce supposé progrès. Naturellement, la culture des plantes, qui avait déjà lieu selon les principes de la gestion intégrée des ravageurs à cette époque, faisait également partie de la culture ordonnée en période de pré-chimie:
Une culture caractérisée par la connaissance et des additifs non chimiques est d'abord préparée de manière savante:

  • Le sol est constamment entretenu, préparé correctement pour la culture prévue et fertilisé pour stimuler les plantes.
  • Si le lit de semence est bien installé, le désherbage est effectué avant le semis ou la plantation.
  • La culture est planifiée sur une plus longue période, en tenant compte de la rotation des cultures la plus diverse possible ou en tant que culture mixte.
  • Pour chaque usine, un emplacement approprié est sélectionné en fonction de leurs besoins.
  • Au sein de chaque espèce végétale, la variété sélectionnée est celle qui menace l'infestation la plus basse avec des organismes nuisibles.

Cela peut signifier, si nécessaire, l’utilisation de variétés résistantes ou tolérantes, sinon des semences ou des plants standard ou des semences ou des plants certifiés seront appliqués.

Règles de cultivation
La culture suivante est également soumise à certaines règles:
  • Si possible et propice à la culture particulière, un sous-semis est introduit.
  • Le semis a lieu à la bonne date, dans la bonne densité et avec la bonne technique de plantation.
  • Le travail de conservation du sol est au premier plan - ici, une opération de labour est omise, le matériel de travail du sol sans rotation laisse le sol en grande partie dans sa propre structure.
  • Des mesures telles que le semis direct et la coupe sont utilisées.
  • Afin de favoriser la croissance, une fertilisation ou un chaulage équilibrés organiques ou minéraux sont utilisés, ainsi que des méthodes éprouvées d'irrigation et de drainage.
Contre la propagation d'organismes nuisibles est considéré comme considéré:
  • D'abord par des mesures d'hygiène telles que le nettoyage régulier des outils et des machines de jardin.
  • Les organismes utiles importants sont protégés et promus. Cet objectif peut être atteint à son tour par des mesures de protection des plantes appropriées, mais également par le recours à des infrastructures écologiques situées au centre ou à la limite de la superficie.
  • Si des organismes nuisibles sont découverts, toutes les méthodes biologiques, physiques ou non chimiques concevables et durables sont utilisées pour obtenir un résultat satisfaisant en matière de contrôle des organismes nuisibles.

Tout d’abord, cela peut être une variété de mesures de combat directes telles que l’élagage ou l’élimination des maladies

parties de plantes. Les mesures directes comprennent le piégeage et l'utilisation de filets de protection culturelle, de panneaux de colle colorés ou de pièges à attractifs.
  • La prochaine étape est la protection biologique des plantes, c’est-à-dire l’utilisation d’organismes utiles. Ici, certains prédateurs ou parasites d’un animal nuisible peuvent être utilisés ou antagonistes des agents pathogènes qui propagent un champignon.
La chimie en dernier recours
Ce n'est que lorsque tous les autres moyens ont échoué que la protection phytosanitaire intégrée prévoit également l'utilisation de pesticides. Cependant, très réservé et non sans expertise:
  • Les pesticides utilisés doivent être choisis de manière aussi ciblée que possible, comme agents optimaux, qui nuisent uniquement aux organismes nuisibles individuels et n’affectent en aucune manière les agents bénéfiques.
  • Il est toujours préférable au pesticide qui pollue le moins l'environnement, la santé humaine et l'équilibre naturel.
  • Des méthodes prédictives doivent être utilisées avant les mesures de lutte antiparasitaire chimique afin de déterminer certains seuils de contrôle ou de dommage, de manière à limiter au maximum la quantité de produits chimiques introduite.
Si le jardinier de loisirs décide de la gestion intégrée des ravageurs, il bénéficie de la santé et en termes de charge de travail: Lutte biologique contre les nuisibles z. B. non seulement soulage l'environnement, mais installe également de manière permanente des organismes utiles dans l'habitat affecté. À long terme, cela permet au jardinier de gagner beaucoup de temps, car la proportion de prédateurs et de proies est automatiquement régulée à long terme.
Conclusion de la rédaction
Le fait que les jardiniers amateurs et les jardiniers associés pratiquent la lutte antiparasitaire intégrée revêt une plus grande importance pour tous les habitants de l'Allemagne que beaucoup le pensent: les terres cultivées par les jardiniers privés couvrent une superficie incroyable de 680 000 hectares - toutes les petites zones ayant des voisins directs, les erreurs de fertilisation et de protection des cultures s'appliquent également les voisins. Ces effets néfastes sont donc potentialisés sur de grandes surfaces, ce qui a un impact significatif sur l'environnement.
Il ne s’agit pas d’indignation des individus de se comporter de manière à ne pas nuire à l’environnement, mais bien plus souvent d’un jardinier ou d’un jardinier jardinier qui souhaite se comporter en conformité avec les normes environnementales, mais en cas de dommage, de jeter de bonnes intentions à la mer et d’accéder au pied chimique peut-être même avec d'anciens fonds qui ne sont plus approuvés, ce qui devrait souvent être plus efficace. Cela peut non seulement avoir des conséquences extrêmement désagréables sur la santé des personnes, mais souvent les anciens stocks ont considérablement augmenté avec le temps en termes de risque potentiel.
Il est également interdit et peut entraîner des amendes désagréables s’il est évident lors d’un contrôle ou si un voisin ne veut pas simplement prendre la douche empoisonnée. En dernière analyse, il pourrait même en résulter le fait que la protection des végétaux n’est plus possible car les parasites sont résistants à tous les agents chimiques, mais ne réagissent plus non plus aux remèdes naturels.

Carte Vidéo: La lutte intégrée.

© 2020 Fr.Garden-Landscape.com. Tous Droits Réservés. Lors De La Copie Des Matériaux - La Liaison Inverse Est Nécessaire | Plan Du Site