Le compostage, c'est comme ça que ça marche!


Dans Cet Article:

Toute personne qui décide de composter les déchets de jardin doit d'abord trouver un récipient approprié. Dans les centres de jardinage et les quincailleries, vous trouverez des composteurs rapides spéciaux en métal et en plastique. Visuellement, un composteur en bois est également très joli.
Un bon compostage n'est pas de la science
Pour que les microbes aient un accès rapide au compost, le récipient ou le conteneur ne doit pas avoir de fond. En principe, non seulement les déchets de jardin, mais aussi les déchets de cuisine peuvent atterrir sur le compost. Cependant, il est nécessaire de se passer des mauvaises herbes et des champignons porteurs de graines pour qu’ils ne puissent pas se répandre plus loin dans le jardin.
Il est particulièrement important de rendre les déchets aussi bons que possible. Alternativement, des ingrédients secs et humides sont appliqués sur le compost. Par exemple, l'herbe coupée en morceaux devrait être mélangée avec des feuilles ou du matériel déchiqueté. Le matériel déchiqueté peut déjà être produit en automne et conservé pour le compostage. La dernière couche de compost est la terre.
Une bonne stratification garantit que le compost commence à fonctionner. Le changement est associé à un réchauffement et prend environ un an. Dans certaines circonstances, le processus peut être accéléré un peu en recouvrant le compost après quelques mois. En le commutant, l’air est fourni et il est remixé. De plus, un grand nombre d'accélérateurs de compostage sont obtenus dans le commerce, par exemple sous forme de poudre. De nombreux experts recommandent également l’ajout d’une poignée de farine d’argile.
Lorsque le processus de compostage est terminé, un substrat contenant des éléments nutritifs précieux est obtenu. Ces nutriments peuvent maintenant être réintroduits dans le sol en répandant le compost sur les lits. Le cycle est refermé.
Lors du choix de l'emplacement, vous devez vous assurer que le tas de compost est raisonnablement protégé. Une place dans le soleil brûlant, dans les mois d'été conduirait rapidement à la déshydratation, ce qui devrait être évité.
Les bases du compostage dans le jardin
Les jardiniers, qui recyclent les déchets organiques, agissent de manière très naturelle - avec l'aide du compostage dans leur propre jardin. Un lieu de compostage est une véritable fontaine de jouvence car il transforme les feuilles, les déchets de cuisine, les brins d'herbe, les brindilles et tout ce qui est biodégradable en humus précieux, qui est non seulement un excellent engrais au sens strict, mais également d'autres effets bénéfiques sur l'organisme. Le sol et les plantes qui y sont enracinées.
Mais le compostage n’est pas seulement une solution écologique, mais aussi une solution particulièrement économique, car dans la plupart des communautés, les composteurs domestiques sont récompensés par des frais de collecte des ordures moins élevés.
Outre la connaissance des matières premières appropriées, un peu de biochimie appliquée est nécessaire au succès du compostage. Lors du compostage, les substances de poids moléculaire élevé (végétales) sont dégradées en présence d'oxygène atmosphérique dans les composés de faible poids moléculaire. Cela génère de la chaleur, de l'eau, des sels solubles et du dioxyde de carbone. Outre les champignons des rayons et les vrais champignons, les bactéries responsables de la dégradation sont les principales responsables de la dégradation. Une partie de la substance organique morte devient un humus permanent et nutritif. Une autre partie prend vie sous forme de masse bactérienne et fongique, car les organismes se multiplient lors du compostage. Dans le compost fini, l'activité biologique est alors à nouveau réduite.
Une pile de compost créée pour le compostage des déchets de jardin est empilée de la manière la plus variée et la plus aérée possible. Dans la pratique, l’usine est une rente trapézoïdale d’une largeur d’environ 1,5 m à la base et, après avoir atteint une hauteur de 1 m, une largeur de 80 cm. Pour le sol cultivé, le loyer doit être ouvert pour drainer l'excès d'eau. Au sommet, un léger creux peut être créé au centre, ce qui permet une humidification supplémentaire avec l'arrosoir pendant les étés chauds. Des branches finement coupées servant de base et au cœur du loyer fournissent suffisamment d’air.
Dalles de passerelle pratiques. Ils empêchent la croissance indésirable des plantes et permettent d’atteindre même après de fortes pluies. Une fois que le loyer en tête a atteint sa hauteur finale, le compost est ensuite empilé dans le sens longitudinal. Lors de la superposition, de fines couches de terre doivent toujours être installées. Le matériau de structure important, branches ou pailles déchiquetées, est conservé en stock. Il est ensuite saupoudré en petites portions tout en éliminant les additifs commerciaux tels que le starter ou les vers à compost. Lorsque le loyer est rempli, un deuxième commence parallèlement au premier.
Cinq conseils précieux pour réussir le compostage
1. système à deux chambres
La plupart des déchets sont initialement jetés négligemment sur le compost. Pour que la plante fonctionne, il faut la broyer au moment de la coulée, bien la mélanger et la superposer.
Si vous voulez le faire particulièrement bien, vous pourrez repositionner le compost au bout de quelques semaines, de manière à ce que le matériel situé à l'extérieur pénètre à l'intérieur. À cet effet, il s'avère avantageux de disposer d'au moins deux chambres pour les différentes étapes.
2. Les additifs favorisent la pourriture
Des adjuvants peuvent être ajoutés pour compenser une composition de matière unilatérale ou des défauts. Les engrais azotés favorisent la décomposition des matières ligneuses. La chaux est utilisée avec des matières premières acides, par exemple des feuilles à forte teneur en tanins. Les minéraux améliorent la structure des miettes. Même les démarreurs de compost souvent proposés remplissent leur fonction. Cependant, il est plus important pour le succès de réunir un mélange équilibré de matériaux.
3. Une couverture peut aider
Une couverture présente plusieurs avantages. Si le compost se place au soleil, il retarde l'évaporation et donc le dessèchement. S'il est à l'ombre, elle tire les précipitations et protège contre les arrosages. En hiver, la couverture garde le compost un peu plus chaud pour que la décomposition se poursuive à basse température. Et en été, il peut arrêter l’infestation de graines de mauvaises herbes. Un matériau approprié est une simple toison végétale du commerce de jardin qui est posée sur le composteur ouvert comme un drap de lit.
4. Garder suffisamment humide
5. hacher et mélanger
Bien mélanger le matériel est une tâche simple, mais elle a un effet décisif sur le succès du compostage. Parce que ce n'est que dans un mélange favorable de composants secs et humides, de composants plus fins et plus grossiers, ainsi que de composants pauvres en éléments nutritifs et riches en éléments nutritifs, que les organismes en décomposition trouvent suffisamment d'oxygène et des conditions de vie optimales. Plus la surface d'attaque des organismes en décomposition est petite. Les branches et les tiges sont souvent introduites en tant que base, de sorte que la matière provient également du bas de l’air.

Carte Vidéo: 4 minutes pour tout comprendre du compostage.

© 2020 Fr.Garden-Landscape.com. Tous Droits Réservés. Lors De La Copie Des Matériaux - La Liaison Inverse Est Nécessaire | Plan Du Site